Quels sont les remèdes de grand-mères anti-moustiques ?

remède de grand mère anti moustique

Anti-moustiques naturels à l’efficacité plus que variée. 

Avec le nombre grandissant d’effets délétères des insecticides connus, un grand nombre de citoyens souhaitent retourner à des produits plus naturels et surtout moins toxiques. Les remèdes de grand-mère anti-moustiques connaissent un regain de popularité. Cependant, la majorité de ceux-ci ont une efficacité limitée contre les insectes. Ensemble, faisons le point sur les remèdes de grand-mère anti-moustiques ainsi que sur leur efficacité et leurs alternatives. 

 

Les plantes anti-moustiques 

De nombreuses plantes sont dites anti-moustiques car elles possèdent des parfums ou des composés chimiques qui dérangent les insectes. Ces plantes sont considérées comme des répulsifs cars elles ne tuent pas les insectes, elles les éloignent. Leur efficacité est généralement réelle bien que relative. Voici une liste, non exhaustive, des plantes anti-moustiques les plus populaires et les plus efficaces. 

La citronnelle 

La citronnelle est une plante de la famille des graminées qui est réputée pour ses bienfaits sur la santé humaine. La citronnelle possède par ailleurs une odeur caractéristique bien connue des aficionados du naturel pour repousser les moustiques. Ce remède de grand-mère anti-moustique est sans doute le plus populaire. 

La verveine citronnée 

La verveine citronnée est également une plante anti-moustique bien connue. Son essence est fort peu appréciée des petits diptères qui préfèrent dès lors chercher d’autres victimes. La verveine citronnée est aussi réputée pour ses vertus digestives et calmantes. 

Les alliacés 

Les alliacés constituent une famille de plantes qui regroupent notamment l’ail, l’oignon et la ciboulette. Les plantes issues de cette famille sont connues pour leur odeur, parfois entêtante qui a la particularité de déranger les moustiques. Par ailleurs, les composés chimiques des alliacés procurent de nombreux bienfaits à l’organisme humain. 

Les soucis 

Les soucis sont des fleurs aux couleurs vives qui apprécient autant la culture en pleine terre que la culture en pot. Cette fleur a la particularité de contenir du pyréthrine, un composant chimique qui attaque le système nerveux des moustiques et qui constitue la base de nombreux insecticides. Moins concentré dans la fleur que dans les produits chimiques, il est un puissant répulsif pour les moustiques. 

La menthe 

La menthe est une plante aromatique particulièrement odorante. Dotée de nombreuses vertus médicinales, elle est également un puissant anti-moustique. Parmi les nombreux remèdes de grand-mère anti-moustiques, la menthe, sous toutes ses formes, fait partie des produits les plus recommandés. 

L’essence de menthe est, quant à elle, un produit très utile dans la lutte contre les larves présentes dans les eaux stagnantes. Selon une étude réalisée par des chercheurs indiens, l’essence de menthe pourrait détruire jusqu’à 85 % des larves en moins de 24 heures. 

Le géranium 

De son vrai nom pélargonium, le géranium est une fleur qui se trouve généralement suspendue au bord des balcons. Si nos grands-mères ont pris l’habitude de cultiver cette fleur en pot, c’est avant tout pour ses vertus anti-moustiques et anti-insectes de manière générale. 

La cataire 

Plus connue sous l’appellation d’herbe à chat, la cataire est aussi un puissant répulsif contre les moustiques. Cette plante aromatique produit une huile dont l’odeur repousse les moustiques jusqu’à 10 fois plus que les produits chimiques proposés dans le commerce. Un remède de grand-mère anti-moustique à la fois simple et efficace. 

 

Les plantes anti-moustiques sont des répulsifs utiles et naturels. 

 

Les huiles essentielles anti-moustiques 

Les huiles essentielles sont composées de molécules à la fois odorantes et remplies de principes actifs. Si la grande majorité offrent une odeur délicieuse pour les humains, elles sont par contre fortement déplaisantes pour les insectes, et singulièrement les moustiques. Faisons un petit tour d’horizon des huiles essentielles anti-moustiques utilisées par nos grands-mères. 

L’huile essentielle de mélisse 

La mélisse officinale est une plante qui fait partie de la famille des menthes. Ses feuilles donnent une huile essentielle légère et citronnée qui fait fuir les moustiques. 

L’huile essentielle de citronnelle 

La citronnelle est une plante qui peut être utilisée sous diverses formes. L’huile essentielle en est un concentré olfactif qui peut être utilisé dilué sur la peau ou en vaporisation sur les textiles. 

L’huile essentielle de géranium 

L’huile essentielle de géranium fait partie intégrante des remèdes de grand-mère anti-moustiques. Non seulement elle a la particularité d’être répulsive, mais elle peut également soulager les démangeaisons en cas de piqûre. 

 

Le Moskitofree est un anti-moustique efficace et sans danger validé par l’Institut Pasteur. 

 

Les barrières physiques anti-moustiques 

Avant de songer à exterminer les moustiques à coups de tongs ou de tapette à mouches, il est judicieux de penser à s’en protéger. Les barrières physiques qui font office d’anti-moustique sont dans ce cas bien intéressantes. 

La barrière physique anti-moustiques la plus connue est bien évidemment la traditionnelle moustiquaire. Celle-ci peut revêtir des formes diverses et variées. Quoiqu’il en soit, qu’il s’agisse d’une moustiquaire rigide apposée sur une porte ou une fenêtre, d’un voile tendu autour du lit à la mode baldaquin ou d’une véritable doublure sur des vêtements, la moustiquaire est sans aucun doute la barrière physique la plus efficace. 

Les vêtements constituent également une barrière physique anti-moustique. Pour cela, ils doivent être confectionnés dans un tissu assez épais, ne pas coller à la peau et bien évidemment être de couleur claire. 

 

Les odeurs anti-moustiques 

Comme tous les animaux, les moustiques ont un odorat très développé. Aussi, certaines odeurs sont caractérisées comme étant anti-moustiques puisqu’elles constituent de véritables répulsifs. Mais quelles odeurs dérangent vraiment les petits diptères ? 

Le clou de girofle 

Le clou de girofle fait partie des remèdes de grand-mère anti-moustiques les plus populaires et les plus efficaces. L’astuce imparable aux yeux des aficionados du naturel est de piquer des agrumes, de préférence des oranges ou des citrons, avec des clous de girofle et de les déposer sur les appuis de fenêtres. À la fois jolie et parfumée, cette astuce de grand-mère semble posséder une efficacité réelle. 

Le citron et son jus 

Comme de nombreux autres insectes, les moustiques sont particulièrement sensibles à l’odeur du citron et à toutes les odeurs approchantes. Un citron découpé ou du jus de citron dans une coupelle constitue alors un anti-moustique naturel possédant par ailleurs des effets purificateurs sur l’air. 

 

La technologie novatrice du Moskitofree rend l’humain inodore pour le moustique. 

 

Une révolution dans le monde des anti-moustiques efficaces 

Les remèdes de grand-mère anti-moustiques sont généralement plébiscités pour leur côté naturel et non toxique. À l’heure où l’on ne cesse de mettre à jour des effets délétères des produits chimiques comme les insecticides, il est essentiel de se tourner vers des produits dont l’innocuité est prouvée. Cependant, la majorité des anti-moustiques qui ne contiennent pas de produits chimiques ont une efficacité certes réelle, mais aussi toute relative.  

La solution semble, dès lors, venir d’une technologie nouvelle et audacieuse. Elle préconise l’ionisation de l’air pour en ôter les odeurs humaines et ainsi ne plus attirer les moustiques. Ce procédé est aujourd’hui commercialisé dans un produit appelé Moskiofree dont la technologie est validée par l’institut Pasteur de Casablanca. Une preuve, s’il en est, de la fiabilité du procédé. 

 

anti-moustique naturel citronnelle

Les odeurs citronnées sont des anti-moustiques réels. 

 

Les remèdes de grand-mère anti-moustiques sont aujourd’hui revenus à la mode avec le retour en force du naturel. S’ils sont judicieux et efficaces dans nos contrées, il n’en reste pas moins insuffisants pour contrer la menace que constituent les moustiques, et singulièrement les moustiques vecteurs de maladies graves. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fbd1f7a39396a7ca9bc66f0af0a3ffceSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS
%d blogueurs aiment cette page :