Comment choisir le meilleur anti-moustique ?

comment choisir le meilleur anti moustique

Lutter efficacement contre l’envahisseur

Avec le retour des températures clémentes, les moustiques envahissent à nouveau nos jardins. Plus grave encore, ils essayent d’élire domicile dans notre chambre à coucher. Dans votre recherche effrénée pour trouver le meilleur anti-moustique, vous vous heurtez aux publicités contradictoires présentes sur Internet. Laissez-nous vous donner des conseils pour choisir son anti-moustique.

Pourquoi est-ce essentiel de lutter contre les moustiques ?

Si en Europe les moustiques sont principalement synonymes de nuits sans sommeil, de démangeaisons et d’affreuses pustules, sous certaines latitudes, ils sont beaucoup plus dangereux. Dans certaines régions, des espèces tropicales, à l’image du moustique tigre, peuvent transmettre des maladies graves comme le paludisme, la fièvre jaune ou encore la dengue.
Dans ces conditions, la lutte contre l’envahisseur se révèle essentielle voir même vitale. Choisir le meilleur anti-moustique doit donc tenir compte de différents paramètres comme les substances actives, la zone géographique ou encore le public ciblé.

Pourquoi les moustiques piquent ?

Chez les moustiques, ce sont les femelles qui piquent. Au travers du sang humain, elles s’assurent un apport en protéines suffisant pour permettre à leurs œufs d’arriver à maturation. Contrairement aux croyances populaires, les moustiques ne choisissent pas leurs victimes en fonction de la composition de leur sang. Ce sont plutôt des paramètres comme les odeurs, la quantité de CO2 émise ou encore la chaleur qui indiquent votre présence à ses charmants petits diptères.
Lorsque le moustique pique, il introduit un anticoagulant qui provoque chez l’être humain une furieuse envie de se gratter. C’est cet anticoagulant qui engendre la production de différentes substances de défense comme l’histamine. La résultante en est l’apparition d’un bouton. Choisir le meilleur anti-moustique vous protègera de ces désagréments.

En pratique, comment choisir le meilleur anti-moustique?

Choisir le meilleur anti-moustique peut se révéler être un véritable parcours du combattant. Différents systèmes, différentes substances actives et quelques facteurs secondaires influencent le choix final. Laissez-nous vous guider à travers un guide d’achat pour les meilleurs anti-moustiques.

Quels sont les différents types d’anti-moustique ?

Pour choisir le meilleur anti-moustique, il convient déjà de comprendre quels sont les différents types d’anti-moustique présents sur le marché ainsi que leur efficacité réelle.

Les répulsifs classiques

La famille des répulsifs classiques est la plus répandue. Elle se compose essentiellement de répulsifs domestiques ou cutanés. Dans la majorité des cas, les répulsifs cutanés se présentent sous forme de spray à pulvériser. Depuis quelques années, des formulations sous forme de crème ou de gel font leur apparition.
Suivant leur formulation, les répulsifs classiques affichent une efficacité correcte et peuvent se révéler indispensable dans les zones tropicales où les moustiques présentent un risque réel pour la santé. Les fabricants font néanmoins preuve d’un positivisme exagéré en affichant une durée de protection de 8 heures. Dans la réalité, la protection n’excède que rarement les 4 heures et peut être fortement influencée par les conditions atmosphériques.

Les insecticides

Les insecticides n’ont pas une vocation de protection mais de répression. Ils contiennent des substances actives nocives pour la santé visant à tuer l’envahisseur. S’ils sont généralement efficaces, ils doivent cependant être utilisés avec modération. Les insecticides se présentent généralement sous 3 formes distinctes.

Les bombes aérosols

Les bombes aérosols composées d’insecticides puissants sont évidemment très efficaces. Elles tuent les moustiques, mais également les autres insectes. Les substances présentes dans les sprays insecticides sont éminemment nocives pour la santé.

Les diffuseurs électriques

Les diffuseurs électriques peuvent être une alternative intéressante. Leur efficacité est modérée puisqu’en fonction de leur composition, ils peuvent être redoutables ou totalement inefficaces.

Les spirales à brûler

Les spirales à brûler sont en général relativement efficaces. Cependant, leur utilisation doit être exclusivement en extérieur. Par ailleurs, pour bénéficier d’une bonne protection, il convient de se trouver à proximité de la spirale.

Les répulsifs alternatifs

Les répulsifs alternatifs se composent à la fois de remèdes de grand-mère et de formulation novatrice.

Les remèdes de grand-mère

Parmi les remèdes de grand-mère les plus souvent évoqués, la citronnelle et le géranium sont des incontournables. Pourtant, leur efficacité est loin d’être prouvée. Surfant sur la vague du naturel, de nombreuses formulations à base de l’une ou de l’autre de ces 2 plantes envahissent peu à peu le marché. Huiles essentielles, bracelets, sprays et autres bougies parfumés sont certes plus naturels, mais très peu efficace. Les meilleurs anti-moustiques ne se trouvent pas parmi eux.

Une formulation novatrice

Certifiée par l’institut Pasteur de Casablanca, une toute nouvelle innovation, dépourvue de principes chimiques dangereux, tend à changer le marché des anti-moustiques. Cet appareil est capable de neutraliser les odeurs humaines dans l’atmosphère et pourra ainsi rendre les hommes invisibles à l’odorat des moustiques. Il offre une protection nocturne efficace avec une large autonomie en ne produisant ni odeur ni bruits parasites.

Quels sont les substances actives des meilleurs anti-moustiques ?

Les répulsifs classiques contiennent des substances actives destinées à éloigner les moustiques. Ces substances ont une efficacité variable mais également des toxicités avérées. Il convient donc de faire un choix éclairé en fonction de sa zone géographique et du public ciblé.

Le DEET

Ce répulsif de synthèse est le plus utilisé dans les formulations classiques. Reconnu comme la molécule la plus efficace à ce jour, le DEET est recommandé pour les zones où les moustiques sont des vecteurs de maladies graves. Cependant, ce produit est fortement déconseillé aux enfants ainsi qu’aux femmes enceintes. Dans les régions où le risque de transmission de maladies est maximal, des entorses à cette règle peuvent être entreprises sous avis médical.
A noter également que le DEET est un produit agressif qui peut détériorer certaines matières plastiques et certains vernis. Par ailleurs, il diminue d’une manière conséquente l’efficacité des crèmes solaires. Pensez-y si vous vous trouvez dans un pays chaud.

L’Icaridine

Ce répulsif de synthèse fait figure de petit nouveau sur le marché. Son efficacité est néanmoins attestée par des études sérieuses, notamment contre l’espèce de moustique vectrice du paludisme. Alternative intéressante au DEET dans certaines régions tropicales, l’Icaridine est cependant déconseillé aux enfants de moins de 30 mois.

L’IR 3535

Ce répulsif de synthèse à une efficacité correcte tant sur les moustiques européens que sur les espèces tropicales. Moins puissant que le DEET, il reste néanmoins déconseillé pour les enfants de moins de 6 mois. Il constitue une alternative intéressante pour les familles avec des femmes enceintes ou des enfants.
En bref, quel anti-moustique choisir ?
De nombreux anti-moustiques sont efficaces, il n’y a pas vraiment de meilleurs anti-moustique, en tout cas sur le résultat. Cependant, certains produits sont plus sains que d’autres.
Le meilleur anti-moustique reste évidemment la moustiquaire, lorsque cela est possible. Cependant, lorsque le petit diptère a déjà envahi votre maison, un répulsif s’avère indispensable. Parmi les répulsifs évoqués ci-dessus, une solution qui génère des ions négatifs semble la plus prometteuse avec une efficacité réelle dépourvue de toute chimie dangereuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

e8aa6e456e220a268ad62dbee581c2ba666666666666
%d blogueurs aiment cette page :