Ne laissez pas les moustiques gâcher vos vacances aux Etats-Unis !

Mer, Plage, Côte, Voyage, Ciel, Été, Tourisme, Paysage

Moustique aux Etats-Unis : La préparation est la clef de la réussite.

Des vacances aux États-Unis doivent être bien préparées si vous ne voulez pas avoir à affronter les désagréments des moustiques. Si vous aspirez à un voyage inoubliable, lisez attentivement les lignes qui suivent pour lutter avec efficacité contre les moustiques. Depuis quelques temps déjà, ces petits diptères voraces sont présents sur la côte Est des États-Unis. Ils sont extrêmement nombreux dès le mois de juin bien que leur population tende à diminuer lorsque les fortes chaleurs arrivent. Le point sur les moustiques porteurs du Zika sur la côte Est des États-Unis.

Panorama, Miami, Floride, L'Eau, Usa, Ville

Un bon anti-moustique est indispensable pour des vacances à Miami.

Le Zika en Floride

Depuis quelques années déjà, le virus Zika est présent en Floride. En 2016, plusieurs dizaines de personnes ont été diagnostiquées comme étant porteuses du virus. Étant donné que dans la majorité des cas il reste asymptomatique, la réalité est sans doute encore plus préoccupante.

Malgré les mesures d’éradication musclées déployées par les autorités, le virus reste présent année après année et tend à se développer davantage. Il est donc prudent et même salutaire de se prémunir des moustiques vecteurs de la maladie lors d’un séjour dans cet état des États-Unis. La ville de Miami semble être, pour l’instant, la plus impactée de la région.

Mer, Plage, Côte, Voyage, Ciel, Été, Tourisme, Paysage

Miami a déjà connu plusieurs cas de Zika, prudence !

Le Zika en quelques mots

Le Zika est un virus de la famille des maladies dites « arboviroses ». C’est donc un cousin de la dengue et du chikungunya.

La propagation du virus

Le zika se propage à travers la population humaine via les piqûres de certains moustiques. Ce sont les femelles de certaines sous-espèces de la famille Aedes qui sont les vectrices du virus. En Floride, ce sont principalement les sous-espèces Aedes albopictus et Aedes aegyptis qui sont les principaux responsables de la circulation de la maladie.

Bien que cela soit anecdotique et que la découverte soit récente, il semble également que le virus Zika puisse être transmis entre humains lors de rapports sexuels. Que ce soit l’homme ou la femme qui soit infecté, le taux de transmission est identique. Il faut cependant noter que si les sécrétions féminines peuvent être contagieuses durant 2 mois, la charge virale des spermatozoïdes l’est durant 6 mois.

Le Moskitofree est un anti-moustique novateur sans danger pour l’homme et pour l’environnement.

Les personnes à risque

Le virus Zika n’est pas considéré comme potentiellement très dangereux pour les adultes en bonne santé. Il est cependant potentiellement mortel et est à l’origine de nombreuses problèmes chez l’embryon. Le Zika provoque chez le fœtus des malformations neurologiques graves. Dans certains cas, il peut prendre une forme sévère et provoquer des microcéphalies et le syndrome de Guillain-Barré.

Les personnes à risque sont donc évidemment les personnes qui possèdent déjà une maladie chronique mais également les femmes enceintes ou les femmes qui ont un projet d’enfant. En effet, le virus peut rester asymptomatique mais présent dans l’organisme humain durant plusieurs mois.

Femme, Famille, Enceinte, Femme Enceinte

Un anti-moustique efficace est indispensable pour protéger votre futur enfant des effets graves du virus Zika.

Les symptômes

Les symptômes de la fièvre Zika sont pour ainsi dire similaires à ceux d’une grippe traditionnelle. Ils comportent donc de la fièvre, de la fatigue, des douleurs et des courbatures. Mais le Zika peut également être accompagné d’éruptions cutanées dont l’apparence extérieure est similaire à celles de la rougeole.

Dans un grand nombre de cas, le virus Zika est asymptomatique. Il faut donc impérativement se faire dépister si l’on rentre d’un voyage dans une zone infestée et que l’on a été victime d’une piqûre de moustiques. Cela permet de limiter les risques de propagation.

Les chiffres

La plus importante épidémie de Zika date de 2016. Cette année-là, il a frappé le continent américain avec une intensité jamais égalée. Plus de 1.500.000 personnes en ont été atteintes au Brésil, et c’est 3 à 4 millions de cas qui ont été recensés sur l’intégralité du continent.

Moskitofree … la solution pour des vacances sans encombres !

La protection face aux moustiques

La réponse des autorités

Face aux menaces, les États-Unis font rarement dans la demi-mesure. Aussi, dès 2016, les autorités ont répondu à la menace du Zika et des moustiques tigres avec force.

À l’époque, les habitants de Miami se sont même demandé si le remède proposé par les autorités n’était pas pire que le mal. En effet, suite au début d’épidémie qui s’est déclarée dans un quartier de Miami Beach, les autorités américaines ont décidé de tenter d’éliminer définitivement le moustique tigre, le principal vecteur de la maladie.

Pour ce faire, un avion a survolé le quartier de la ville où était apparu le premier cas de transmission domestique. Il y a pulvérisé un pesticide organophosphaté du nom de «naled ». Ce pesticide est utilisé depuis des décennies dans la lutte anti-moustique, mais il est désormais interdit sur le continent européen depuis 2012. En effet, des scientifiques accusent ce produit de présenter un risque pour le système respiratoire et de provoquer des leucémies chez les jeunes enfants.

Par ailleurs, il faut noter que l’utilisation d’un tel pesticide à grande échelle n’est pas seulement une menace pour les moustiques mais également pour l’environnement et pour tous les êtres vivants. Le «naled » est en effet reconnu pour tuer également les abeilles, les papillons, les poissons ainsi qu’un grand nombre d’organismes aquatiques et de rendre malade ceux qui s’en nourrissent.

Floride, Fleurs, Goupillon, Gros Plan, Botanique

Les moustiques sont indispensables à la bonne santé de la faune et de la flore.

Le bon sens personnel

Pour faire face à la flambée du virus Zika, il est impératif de se protéger des moustiques.

Se protéger des moustiques ne signifient pas éliminer les moustiques. Détruire les moustiques se traduit aussi par détruire des écosystèmes et de la biodiversité indispensables à la vie humaine.

La réponse doit donc émaner d’une autre stratégie. Se protéger des piqûres de moustiques est sans aucun doute la voix intelligente pour répondre au problème. Pour cela, il existe certes les produits chimiques qui ont effectivement démontré leur efficacité, mais surtout des solutions novatrices empreintes de bon sens et non invasives pour l’homme ni pour l’environnement.

La solution saine qui se démarque aujourd’hui est la solution Moskitofree. Cet appareil de nouvelle génération propose une technologie tout à fait originale qui permet de rendre les humains invisibles à l’odorat des moustiques. Lorsque les diptères ne peuvent pas déceler la présence d’une proie, ils ne la piquent pas. Loin des inventions farfelues qui pullulent sur le net, le Moskitofree a été breveté par l’institut Pasteur et a réussi le test de la cage de l’OMS. L’appareil a donc une efficacité réelle et une innocuité prouvée.

Tortue, Tortue De Floride, Aquatique, Palustre

La faune et la flore sont mis en danger avec les pesticides utilisés dans la chasse aux moustiques.

Le Zika : son histoire

Les premières traces du virus Zika ont été rapportées dans les années 50. Il s’agissait alors de la première micro-épidémie de la maladie qui sévissait dans les pays d’Asie et d’Afrique, dont notamment en Ouganda.

Petit à petit, les moustiques propagateurs de la maladie se sont disséminés à travers le monde. La première épidémie reconnue de la maladie date de l’année 2007, en Micronésie, dans le sud-ouest de l’océan Pacifique.

Depuis, d’importantes éclosions de poche virales ont été signalées sur les îles et les archipels de la région Pacifique. En 2015, ce virus est apparu en Amérique où il continue de s’étendre chaque année. Plusieurs épidémies de grande ampleur ont déjà été recensées.

Le Moskitofree est une réponse humaine au problème des anti-moustiques.

La Floride, comme beaucoup d’autres régions du monde, doit aujourd’hui faire face à l’invasion des moustiques tropicaux et des maladies qu’ils propagent. La fièvre Zika est une véritable réalité dans la région mais ne doit pas pour autant vous empêcher d’y passer de très bonnes vacances. Une préparation en amont et l’acquisition d’un anti-moustique sérieux comme le Moskitofree vous permettront de profiter au mieux de votre séjour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

00cb36879d82661401c695eddcb49b22dd
%d blogueurs aiment cette page :