Dans quelles régions du monde faut-il absolument se protéger des moustiques ?

Bruant, Bois, Soirée, Incendie

D’enquiquineurs à tueurs.

Si dans la majorité des contrées européennes les moustiques sont simplement des enquiquineurs, sous d’autres latitudes, ils sont de véritables tueurs. Ensemble, faisons le point sur les régions du monde où il faut absolument se protéger des moustiques ainsi que sur les maladies qu’ils transmettent.

Bruant, Bois, Soirée, Incendie

Les zones tropicales sont les plus infectées par les moustiques.

Les zones à risques

Les zones tropicales sont celles qui concentrent la majorité des moustiques vecteurs de maladies graves. Les régions concernées se situent donc principalement en Afrique, en Asie du Sud, en Amérique centrale, en Amérique du Sud et au nord de l’Océanie. Cependant, certaines régions du pourtour méditerranéen sont également concernées.

Les zones à risques pour le paludisme

Le paludisme sévit dans plus d’une centaine de pays répartis sur tous les continents.

Il est donc présent dans le bassin asiatique, sur le continent américain et sur le continent africain. D’une manière générale, c’est surtout en Afrique qu’il est le plus problématique. Il cause chaque année des centaines de milliers de morts.

Le paludisme affecte plus de 250 millions de personnes chaque année.

Les zones à risque pour la dengue

La dengue sévit principalement dans la zone intertropicale. À l’heure actuelle, elle concerne 40 % de la population mondiale.

Contrairement au paludisme, la dengue ne semble pas se propager dans les pays africains. Elle est davantage présente sur le continent américain, sur le continent sud asiatique ainsi qu’en Océanie. Ce sont principalement le Mexique, le Brésil et les îles situées entre l’Asie et l’Océanie qui sont le plus concernés.

La forme sévère de la dengue frappe environ un demi-million de personnes par an.

Les zones à risques pour le chikungunya

Le chikungunya, tout comme le paludisme, sévit sur l’intégralité des continents.

Il est principalement présent en Afrique, en Asie du Sud-Est, en Inde, en Indonésie, au Pakistan et sur l’intégralité du continent américain. De nouveaux cas semblent cependant apparaître dans certains pays européens situés sur le pourtour méditerranéen.

Les séquelles laissées par le chikungunya peuvent être sévères.

Les zones à risques pour la fièvre jaune

La fièvre jaune est la seule maladie tropicale transmise par les moustiques pour laquelle un vaccin est obligatoire. La maladie est endémique dans un grand nombre de pays d’Afrique et d’Amérique du Sud.

Mortelle dans plus de 10 % des cas, la fièvre jaune est une urgence sanitaire.

La fièvre jaune atteint plusieurs centaines de milliers de personnes chaque année.

Les zones à risque pour la fièvre du Nil occidental

La fièvre du Nil occidental est un virus se transmettant par les moustiques relativement peu connu. Loin des grandes épidémies de paludisme, la fièvre du Nil occidental a été observée aux États-Unis, au Canada et dans un certain nombre de pays européens.

La fièvre du Nil occidental peut provoquer des complications méningées létales.

Les zones à risques pour la fièvre Zika

Arrivée au devant de la scène à cause d’une épidémie au Brésil, la fièvre Zika existe cependant depuis un grand nombre d’années. Présente sur plusieurs continents, sa zone de propagation semble s’étendre rapidement.

Les zones les plus concernés par la fièvre Zika sont l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud, le centre du continent africain et tout le bassin du sud-est asiatique.

Les maladies transmises par les moustiques

Si certaines sont plus connues que d’autres, le moustique est le vecteur de contamination d’un grand nombre de maladies. Parmi celles-ci, une douzaine méritent toute l’attention :

  • la fièvre Zika ;
  • le virus du Nil occidental ;
  • la dengue ;
  • l’encéphalite équine de l’Ouest ;
  • le chikungunya ;
  • la fièvre jaune ;
  • la filariose lymphatique ;
  • l’encéphalite japonaise ;
  • l’encéphalite de Saint-Louis ;
  • le virus de la Crosse ;
  • l’encéphalite équine de l’Est ;
  • l’encéphalite équine vénézuélienne.

Acné Pores La Peau Bouton Femmes Visage So

Moustiques … une simple piqûre peut vous tuer.

 

Qui transmet quoi

S’il existe différentes maladies transmises par les moustiques, il existe également diverses espèces de moustiques vectrices des différentes maladies. Parmi les principaux accusés, on retrouve les moustiques du type Aedes, ceux du type Culex et enfin des moustiques du type Anophèles.

Les moustiques de type Aedes sont les principaux vecteurs de la fièvre jaune, de la dengue, de la fièvre Zika et du chikungunya.

Les moustiques de type Culex sont quant à eux les vecteurs du virus du Nil occidental, des filarioses lymphatiques ainsi que de l’encéphalite japonaise.

Ce sont les moustiques de type Anophèles qui sont les plus grands tueurs, puisque ce sont eux qui sont responsables de la transmission du paludisme.

Le point sur la France

Bien que majoritairement située sur le continent européen, la France comporte également des territoires d’outre-mer qui sont situés en zone tropicale. Il convient donc de faire un point précis sur les régions françaises concernées par une ou plusieurs de ces maladies dites « tropicales ».

La dengue et le chikungunya en France

La dengue et le chinkungunya concernent principalement Mayotte et la Réunion où les 2 infections sont présentes. Des cas autochtones de dengue ont également été rapportés en Guyane, en Martinique et en Guadeloupe.

La dengue infecte 30 fois plus de personnes qu’il y a 30 ans.

Cependant, le continent n’est pas totalement épargné puisque des cas autochtones ont récemment été observés dans les régions du sud, entourant le bassin méditerranéen.

Le virus du Nil occidental en France

Le virus du Nil occidental a provoqué un certain nombre de cas équin d’infection dans le sud de la France. Jusqu’à présent, les seuls cas humains recensés viennent de Camargue.

Le paludisme en France

Fort heureusement, aucun cas de paludisme autochtone n’a encore été repéré en France métropolitaine. Cependant, le virus est déjà actif dans les régions d’outre-mer et des contaminations ont déjà eu lieu en Guyane et à Mayotte.

Depuis 2015, le moustique tigre est implanté dans 30 départements de la métropole française.

Moustique Insectes Eau Danse Mode Synchron

Les moustiques apprécient les eaux stagnantes.

Comment se protéger efficacement des moustiques ?

Il existe sur le marché un grand nombre d’anti-moustiques disponibles. Cependant, ceux-ci ont des efficacités variées et des toxicités parfois avérées.

Pour se protéger efficacement des moustiques, particulièrement en zones tropicales, les anti-moustiques naturels sont très insuffisants. En effet, ils ne font que repousser, très partiellement, les petits diptères.

Jusqu’à présent, les seules solutions envisageables pour lutter efficacement contre les moustiques tropicaux étaient les produits chimiques. Malheureusement, les molécules qui composent ces produits sont excessivement toxiques et ne peuvent être utilisées en présence d’enfants ou de femmes enceintes. Par conséquent, ces solutions ont, elles aussi, leurs limites.

Heureusement pour les voyageurs, il existe aujourd’hui un anti-moustique d’une nouvelle génération. Cet appareil, exempt de produits chimiques, permet de capter les odeurs humaines pour les rendre invisibles aux moustiques. Il permet donc une protection efficace tout en épargnant la santé des populations et en préservant l’environnement. Le moskitofree est sans conteste l’anti-moustique de l’avenir.

Les moustiques peuvent transmettre un grand nombre de maladies graves. Chaque année, ils sont responsables de centaines de millions d’infections, dont un certain nombre sont mortelles. Les régions principalement infectées sont celles situées en zone tropicale. Mais, certaines espèces de moustiques semblent vouloir s’établir dans de nouvelles zones géographiques. Il est donc indispensable de se prémunir correctement des moustiques afin d’éviter toute contamination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fd1d445aa4a87c6cf64d62ce3c29fab7BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB
%d blogueurs aiment cette page :