Zika, Dengue, Paludisme,… Vous voyagez ? Protégez vous efficacement contre les moustique

protection moustique voyage

Anti moustique voyage : Pour que les moustiques ne puissent pas, ou plus, ruiner votre voyage. 

 

Les voyages sont l’occasion de découvrir des contrées nouvelles. En général, ils sont synonymes de détente, de bien-être et de bons souvenirs. Mais parfois, ils virent littéralement au cauchemar. Dans la plupart des cas, ce revirement de situation est dû à des désagréments de santé. Parmi ceux-ci, les infections dites « tropicales » transmises par les moustiques figurent généralement en tête de liste. Alors, si vous ne voulez pas que vos vacances riment avec malchance, protégez vous efficacement des moustiques en voyage. 

 

anti moustique tropicaux voyage 

Les moustiques tropicaux apprécient beaucoup le sang des voyageurs. 

 

Les maladies transmises par les moustiques 

Les maladies transmises par les moustiques sont nombreuses. Elles sévissent principalement dans les zones tropicales, mais ne sont pas toutes présentes dans l’intégralité des régions. En effet, toutes ces infections virales sont transmises par des espèces de moustiques différentes qui ne vivent pas forcément dans les mêmes contrées. 

Le chikungunya 

Le chikungunya est une maladie virale transmise par les moustiques. Si les symptômes peuvent tout à fait passer inaperçus, la maladie peut cependant se manifester par une forte fièvre et des douleurs assimilables aux douleurs de la grippe. Dans la majorité des cas, la maladie se déclare dans la semaine qui suit la piqûre infectante. 

Le chikungunya est principalement présent en Afrique, en Asie du Sud-Est, en Inde et dans l’océan indien. C’est d’ailleurs ce virus qui a provoqué une épidémie dans l’île de la Réunion en 2005. Si pour l’instant le reste du monde semble épargné, l’Europe est cependant menacée. En effet, l’aedes albopictus, l’espèce de moustique responsable de la transmission du chikungunya est présente dans la majorité des régions situées aux abords de la Méditerranée.  

La dengue 

La dengue est une maladie virale qui porte également le nom de « grippe tropicale ». Cette maladie est particulièrement répandue dans les zones intertropicales. Selon l’OMS, elle est contractée par plus de 50 millions de personnes chaque année. 

Le virus de la dengue est présent sur tous les continents. Particulièrement commun, il engendre généralement des symptômes grippaux plutôt bénins. Cependant, sous certaines formes, la dengue peut engendrer des complications sous forme de fièvre hémorragique. Dans ce cas, le virus peut être mortel. 

 

En 2015, 135 cas de dengue ont été diagnostiqués en France métropolitaine. 

 

La fièvre Zika 

La fièvre Zika est présente depuis longtemps dans le bassin asiatique. Cependant, depuis quelques années, elle fait particulièrement parler d’elle dans les pays d’Amérique latine ou d’Amérique du Sud. 

Ce virus se transmet principalement par l’intermédiaire d’une piqûre d’un moustique de type aedes aegypti ou aedes albopictus. La fièvre Zika se manifeste généralement par des symptômes grippaux. Néanmoins, ce virus semble avoir des complications graves comme le syndrome de Guillain Barré ou les malformations congénitales. Les femmes enceintes seront donc particulièrement vigilantes. 

La fièvre du Nil occidental 

La fièvre du Nil occidental est une infection virale propagée par un grand nombre d’espèces de moustique qui est relativement mal connu. Moins impressionnante, par le nombre d’infections, que les autres maladies transmises par les moustiques, la fièvre du Nil occidental reste une infection potentiellement sérieuse. 

Ce virus a longtemps été responsable d’épidémies en Afrique, en Europe de l’Est, au Moyen-Orient et en Asie mais depuis une vingtaine d’années, cependant, il est également présent sur le continent américain où il se présente comme une maladie émergente. Au cours des années 2000, certains cas vont également été répertoriés en France. 

Le paludisme 

Le paludisme est une maladie potentiellement mortelle propagée par les moustiques. C’est sans aucun doute la maladie transmise par les moustiques qui fait le plus de morts chez les hommes. En effet, le paludisme est chaque année contracté par plusieurs dizaines de millions de personnes. 

Le virus est majoritairement présent en Afrique, où sont répertoriés plus de 90 % des cas, mais atteint l’intégralité des zones tropicales. Le paludisme se manifeste généralement par une fièvre aigüe qu’il est parfois difficile d’attribuer au virus. Cependant, s’il n’est pas traité dans les 24 heures, le paludisme peut rapidement évoluer vers une forme mortelle. 

 

91% des décès liés au paludisme surviennent en Afrique. 

 

Les moyens efficaces de vous protéger contre les moustiques 

Il existe de nombreux moyens de se protéger contre les moustiques. Ceux-ci ont des efficacités variables et parfois même totalement inexistantes. 

 

 fleur anti-moustique géranium

Les géraniums sont-ils suffisants pour faire fuir les moustiques ? 

 

Les anti moustiques naturels 

Sous nos latitudes, la protection contre les moustiques relève bien plus du confort que de l’utilité vitale. Cependant, comme nous l’avons vu précédemment, la situation pourrait bientôt changer. Alors, les anti moustique naturels seront-ils suffisants ? 

Au rang des anti moustiques naturels, il y a bien évidemment tous ce qui relèvent des plantes anti moustiques, comme les géraniums, la menthe ou la cataire, des huiles essentielles, comme l’eucalyptus, la citronnelle ou la mélisse ou encore des techniques plus hasardeuses comme les clous de girofle, l’ail ou encore le marc de café. 

Si certains de ces anti moustiques naturels ont effectivement une odeur qui tend à repousser les diptères, cette protection se révèle totalement insuffisante dans le cas de moustiques plus hardis, plus affamés ou plus agressifs. Les espèces qui véhiculent les maladies graves font généralement partie de ce dernier cas. 

Les anti moustiques chimiques 

Pour venir à bout de certaines espèces de moustiques particulièrement résistantes, les anti moustiques chimiques semblent être l’unique alternative. Pourtant, les substances qui les composent ne sont pas sans danger. À forte dose, la plupart sont même extrêmement toxiques. 

Parmi les substances chimiques les plus souvent évoqués pour lutter contre les moustiques résistants, notamment ceux en provenance des zones tropicales, le DEET semble récolter le plus de faveur. Si son efficacité n’est effectivement plus à prouver, ce produit est néanmoins délétère pour la santé. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est totalement interdit d’utilisation pour les enfants en bas âge ainsi que pour les femmes enceintes. 

Un anti moustiques efficace et naturel 

Pour lutter contre les risques de maladies graves ou simplement pour augmenter son confort, il est important de pouvoir s’appuyer sur un produit efficace et sans danger. Le Moskitofree est un appareil doté d’une technologie novatrice qui permet de capter les odeurs humaines pour ainsi éviter d’attirer l’attention du prédateur. De cette manière, le moustique n’est plus attiré par l’être humain et le laisse donc tranquille. Cette solution a l’avantage d’être non toxique et non invasive. Un véritable must pour préserver sa santé et son environnement. 

 

Les vacances sont un moment de détente qui peut malheureusement être gâché par une maladie impromptue véhiculée par un moustique. Pour éviter cela, vous devez impérativement faire le choix d’un anti moustiques vraiment efficace qui respectera votre santé, celle de vos proches et bien entendu votre environnement. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

243ab6061f35418edeb9f4677e5e4b4c888888888
%d blogueurs aiment cette page :