Les moustiques sont-ils vraiment attirés par la lumière ?

Karaté, Coucher De Soleil, Lutte Contre Le, Sports

Moustique lumiere : Les petits diptères hématophages ne sont pas dépendants de la lumière pour traquer leurs proies !

« Ferme la fenêtre avant d’ouvrir la lumière ! (Sous peine d’attirer les moustiques) ». En cette saison estivale, le réflexe d’éteindre la lumière à la nuit tombée est omniprésent. Pourtant, même plongées dans la plus grande obscurité, les dames moustiques parviennent tout de même à piquer leurs proies. Si les moustiques nous semblent plus nombreux lorsque la lumière est allumée, c’est simplement parce que l’aurore correspond à leur pic d’agressivité. La lumière n’est pas, et n’a jamais été, un élément attractif pour les moustiques. Nous allons vous expliquer pourquoi.

Lanterne, Lampes, Lampadaire, Nuit, Ville, Lumière

La lumière n’attire pas les moustiques.

La chasse est ouverte

Pour comprendre pourquoi la lumière n’attire pas vraiment les moustiques, il faut dominer les techniques de chasse de ce petit insecte. Suivez le guide, nous vous expliquons l’art de la chasse selon les vampires nocturnes.

Où es-tu ?

Pour en arriver à vous piquer, la petite femelle moustique doit pouvoir vous trouver. Il est commun de penser qu’il lui suffit simplement de regarder et de choisir sa proie. La réalité est bien plus redoutable. Nous vous expliquons pourquoi.

Les moustiques sont très sensibles au dioxyde de carbone. Celui-ci est omniprésent dans les habitations humaines puisqu’il résulte de la respiration. Le diptère hématophage va donc, logiquement, suivre la piste du CO2.

Selon des études très sérieuses, le moustique est capable de remonter la piste du dioxyde de carbone sur 40 à 50 m, voir même plus dans certaines conditions atmosphériques. C’est pour cela, que les moustiques ont, en général, un vol particulièrement sinueux. Ils suivent, en réalité, les mouvements olfactifs du dioxyde de carbone.

C’est de cette manière que les petits diptères arrivent à proximité des bipèdes. Après, d’autres mécanismes se mettent en place. Lisez la suite pour comprendre.

Femme, Le Bonheur, Lever Du Soleil, Silhouette, Robe

La respiration est la première émettrice de CO2.

Se tapir ou ne plus être

Lorsque le diptère s’approche d’une source de CO2, il doit pouvoir en connaître l’émetteur. S’agit-il d’un humain qui va lui offrir un délicieux buffet ou d’un feu qui va le réduire à l’état de merguez à la vitesse de la lumière ? Le moustique a plus d’une antenne sur sa tête.

Lorsqu’il est à proximité de la source de dioxyde de carbone, le moustique va se servir de ses antennes pour détecter d’autres odeurs corporelles. Les molécules recherchées par le diptère sont essentiellement celles émises par la peau lors de la sudation. Certaines sont attractives pour le petit vampire tandis que d’autres sont répulsives.

Si vous avez à cœur de tester ces constats scientifiques, il vous suffit de faire du sport au moment du coucher du soleil et de voir à quel point les petites femelles hématophages vont s’amouracher de vous. A contrario, éviter la sudation aux heures nocturnes et laver régulièrement les vêtements limitent, mais n’empêchent pas, les attaques.

Karaté, Coucher De Soleil, Lutte Contre Le, Sports

La sueur est sensuelle pour les moustiques.

Bouge ton corps

Cette fois, le moustique vous a dans sa ligne de mire. Il vous a débusqué, vous a reniflé et vous observe tapi dans l’ombre. Mais comment vous localise-t-il précisément ? Une petite explication s’impose.

Lorsque le moustique s’approche de vous, il repère vos mouvements. C’est ainsi qu’il parvient à déterminer précisément à quel endroit vous vous trouvez.

Cependant, les mouvements ne sont pas indispensables à la petite bestiole pour se goinfrer de votre sang. En analysant les contrastes de couleurs et de textures, le petit diptère est capable de vous piquer alors que vous êtes dans les bras de Morphée.

Mais comment fait-il pour savoir où piquer ? Lisez la suite pour avoir sa technique dans son intégralité.

Tu as chaud ?

Maintenant que l’insecte vous a trouvé, vous n’avez plus aucune chance de lui échapper. Encore faut-il qu’il parvienne à trouver l’endroit adéquat pour sucer votre sang.

Ici encore, ce sont les antennes du petit diptère qui vont faire la différence. Une fois au contact de votre peau, la bestiole va chercher une zone riche en capillaires. C’est-à-dire un endroit particulièrement vascularisé où la peau est de préférence très fine. C’est donc la chaleur engendrée par votre circulation sanguine qui va guider les pièces buccales du petit vampire pour lui permettre de … vous sucer le sang.

Vous comprenez maintenant pourquoi, sans protection efficace, vous ne pouvez vous soustraire à la voracité de dame moustique. Le Moskitofree est l’anti-moustique naturel éco-responsable qui vous permet vraiment de faire la différence.

Mais qu’est-ce qui attire réellement les moustiques ?

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas plus la teneur en sucre du sang que la lumière qui attire les petits diptères. Mais alors, qu’est-ce que cette petite bestiole hématophage trouve de vraiment attirant chez vous ?

Le moustique, comme nous l’avons vu précédemment, est guidé vers ses proies par le dioxyde de carbone. Mais ce qui fait la différence, lorsqu’il est à proximité d’un bipède, c’est l’odeur de son corps, et principalement l’odeur de sa transpiration.

En effet, les petits diptères sont sensibles à plusieurs acides gras dont notamment les acides lactiques. Des chercheurs américains ont mis en lumière que la molécule qui est la plus attractive pour les bestioles hématophages est une molécule appelée 1-methyl piperazine. Cette molécule est un des composés principaux de l’acide lactique.

Sport, Formation, Abdominals, Sixpack, Mouvement

Les molécules émises pendant le sport sont très attractives pour les diptères hématophages.

Et les autres ?

Vous allez nous objecter, avec raison d’ailleurs, que lors des nuits d’été, les lampadaires sont envahis d’insectes. C’est vrai ! Mais a y regarder de plus près, vous n’y trouverez jamais aucun moustique.

Les insectes nocturnes qui se retrouvent à batifoler, comme des perdus, autour des sources lumineuses artificielles ne sont pas véritablement attirées par la lumière non plus. En réalité, si l’on en croit l’entomologiste Mike Saunders, ces insectes confondraient les lampadaires avec les astres. Ils tourneraient donc autour pour maintenir leur référentiel de trajectoire.

Chien, Loup, Yelp, Lune, Arbre, Nuit, Ciel Étoilé

Certains insectes confondent lampadaire et lune.

D’autres théories expliquent également ce comportement par d’autres facteurs :

  • Chez certaines espèces d’insectes, les mâles confondraient la luminosité instable des bougies avec la luminescence des phéromones femelles. Ce serait donc un instinct sexuel qui les pousserait à s’agiter autour des lumières.
  • Chez d’autres espèces d’insectes, les scientifiques estiment que les bestioles confondraient les lampes avec le nectar des fleurs. Celui-ci a, en effet, la particularité de refléter les rayons ultraviolets de la lune.

Il est clairement établi que les moustiques sont insensibles à la lumière. Ce sont principalement les odeurs corporelles qui les amènent à piquer un individu ou l’autre. En parvenant à neutraliser ces odeurs, vous serez donc à même d’éviter les piqûres des diptères. Le Moskitofree a appliqué cette théorie pour vous protéger, jour et nuit, des attaques voraces des petites bestioles. Pensez-y… avant d’être dévoré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

f6495158edfdb8e24332333298fce22b""""""""
%d blogueurs aiment cette page :