Danger ! Le moustique tigre envahit la France.

https://images.unsplash.com/photo-1516893623281-98535aaa2205?ixlib=rb-0.3.5&ixid=eyJhcHBfaWQiOjEyMDd9&s=f38c904c2615659c0bf62b3e18457b5a&w=1000&q=80

Moustique Tigre France : Et si les maladies « tropicales » n’étaient plus seulement cantonnées aux tropiques ?

Grâce à la mondialisation, le moustique tigre étend chaque année son habitat. Aujourd’hui, il est clairement établi en France, et cela n’est pas sans danger. En effet, les moustiques tigres sont vecteurs de maladies graves. De plus, ils semblent résister davantage aux anti-moustiques traditionnels. Alors, face à la menace du moustique tigre… attention !

aedes albopictus, moustique, genre, culicinés, la famille, les moustiques

Le moustique tigre transmet de nombreuses maladies graves.

Où se trouve le moustique tigre ?

Le moustique tigre étend chaque jour son territoire. Ses parties de chasse ne déroulent désormais plus seulement sous les tropiques. Il a gagné en assurance et conquière des terres qui lui étaient jusque-là inconnues.

La situation en France

Établi depuis des décennies sur les territoires d’outre-mer, l’aedes albopictus, appellation scientifique du moustique tigre, a déposé ses valises en France métropolitaine. Depuis 2004, il grignote chaque année un peu plus d’espace pour être désormais présent dans 42 départements.

Si les départements les plus largement touchés se situent principalement dans le sud du pays, c’est malheureusement l’entièreté du territoire qui est menacé. En effet, chaque année, les petits diptères sont un peu plus nombreux et un peu plus actifs.

11 cas autochtones de dengue ont été signalés dans l’Hérault en 2014.

La situation en Europe

La situation de l’Europe n’est guère plus enviable que celle de la France. Les petits insectes sont bien déterminés à agrandir leurs lieux de villégiature.

Aujourd’hui, les moustiques tigres sont déjà massivement présents dans le sud de l’Espagne, dans l’entièreté du territoire italien et sur les bords de la mer Baltique. Des moustiques tigres ont également été repérés dans certaines régions de la Grèce. C’est donc l’entièreté des régions du sud, mais pas seulement, qui sont désormais concernées par le fléau.

La situation dans le monde

Les moustiques tigres sont originaires d’Asie du Sud-Est. Cependant, au cours des 30 dernières années, leur aire de répartition s’est très nettement agrandie et diversifiée. Aujourd’hui, ils sont également présents en Centrafrique, en Europe et très massivement en Amérique latine. Grâce à leurs grandes facultés d’adaptation, ces moustiques ont même réussi à conquérir la région des Grands Lacs, située en Amérique du Nord. Ce sont donc de redoutables prédateurs dont il faut se méfier.

femelle, aedes albopictus, moustique, l'alimentation, l'homme, de la peau

Le moustique tigre … futur roi du monde ?

Le moustique tigre… attention aux maladies !

Si le moustique tigre est aussi redouté, c’est principalement en raison des nombreuses maladies graves dont il est le propagateur. En effet, l’aedes albopictus est le vecteur privilégié des maladies « arboviroses ». Ces maladies comprennent notamment la dengue, le chikungunya et le zika.

Ces infections virales sont responsables de nombreuses épidémies et provoquent chaque année des centaines de milliers de décès. Si ces maladies sont encore relativement rares en France métropolitaine, les choses risquent bien de changer.

7 cas autochtones de dengue ont été signalés dans le Gard en 2015.

Le moustique tigre… comment s’en protéger ?

Contrairement aux espèces de moustiques généralement présentes sous nos latitudes, le moustique tigre est une espèce diurne inhabituellement agressive. De plus, le petit diptère est particulièrement résistant aux anti-moustiques traditionnels.

Dites adieu aux remèdes anti-moustiques de grand-mère

Il y a quelques années encore, la protection contre les piqûres de moustiques relevait uniquement du confort. Aussi, à cette époque, un certain nombre de remèdes anti-moustiques de grand-mère étaient suffisants pour contrer les instincts prédateurs des femelles affamées. Aujourd’hui, ce temps est révolu. Les anti-moustiques doivent être plus efficaces et plus puissants pour repousser les attaques des moustiques tigres.

Si vous aviez donc l’habitude d’utiliser de la citronnelle, des clous de girofle ou des géraniums pour repousser les insectes, il vous faudra utiliser une méthode additionnelle pour vous protéger des moustiques tigres et de leurs maladies.

https://images.unsplash.com/photo-1516893623281-98535aaa2205?ixlib=rb-0.3.5&ixid=eyJhcHBfaWQiOjEyMDd9&s=f38c904c2615659c0bf62b3e18457b5a&w=1000&q=80

La moustiquaire reste une protection indispensable contre les insectes.

Les anti-moustiques chimiques… attention danger

Pour se protéger correctement des piqûres des moustiques tigres, il est souvent conseillé d’avoir recours aux anti-moustiques destinés aux zones tropicales. Si cela relève théoriquement du bon sens, la pratique est quelque peu nuancée.

Les anti-moustiques destinés aux zones tropicales sont généralement constitués de produits chimiques puissants. Si ceux-ci ont effectivement une efficacité réelle sur les moustiques, et singulièrement sur les moustiques tigres, ils n’en restent pas moins dangereux. Non seulement ils ne peuvent pas être utilisés sur toute une série de catégories de personnes, mais ils sont également toxiques pour l’environnement.

Le Moskitofree

Dans la catégorie des anti-moustiques à la fois efficaces et sans danger, le Moskitofree est une alternative sérieuse. Breveté par l’institut Pasteur, le Moskitofree offre une protection dénuée de produits chimiques. Il peut donc être utilisé par toutes les populations et cela sans aucun risque pour la santé ou l’environnement.

Limiter les eaux stagnantes

Pour se reproduire, le moustique tigre a besoin d’eau stagnante. Cependant, dans ce domaine, le petit diptère n’est pas forcément difficile. Il est capable de se reproduire dans n’importe quelle étendue d’eau, même si celle-ci est très réduite.

Donc, pour limiter la prolifération de ces petites bestioles, vous devez faire la chasse aux eaux stagnantes. Ainsi, après des précipitations, vous veillerez à retirer les eaux stagnantes qui ont pris place dans les bacs à fleurs, le fond des arrosoirs, les objets de jardinage ou tous les autres récipients qui sont à l’extérieur, notamment dans votre jardin. En effet, avec 1 cm d’eau, la petite bête est déjà capable de se reproduire.

17 cas autochtones de chikungunya ont été rapportés dans le Var en 2017.

Si vous le voyez, dénoncez-le !

Bien que les moustiques soient utiles à la biodiversité, le moustique tigre n’a, lui, rien à faire sous nos latitudes. Aussi, la meilleure façon de s’en protéger, c’est bien évidemment de s’en débarrasser.

Pour ne pas causer de dommages aux autres espèces de moustiques et à l’environnement, il est évidemment interdit d’utiliser des produits chimiques pour s’en défaire. Vous avez seulement à signaler sa présence aux autorités pour que celles-ci prennent les mesures adéquates pour endiguer, au mieux, sa prolifération.

Le moustique tigre est véritablement un animal dangereux pour l’homme. Vous avez donc le devoir de le dénoncer si vous le voyez.

aedes albopictus, moustique, à proximité

Le moustique tigre est reconnaissable à la ligne blanche de son abdomen.

Le moustique tigre… mais qui est-il ?

Le moustique tigre est une espèce de moustiques d’origine tropicale. Contrairement à ses cousins présents sur le territoire français continental, ce moustique est tout petit. Il mesure généralement moins de 8 mm. De plus, il est facilement reconnaissable grâce à la ligne blanche qui traverse son abdomen.

S’il est particulièrement agressif, le moustique tigre n’en est pas moins maladroit en vol. Il est donc relativement facile à écraser.

Le moustique tigre est désormais bien établi en France métropolitaine. Il est totalement illusoire de penser un jour s’en débarrasser, mais il faut tout faire pour en limiter les populations. Ce moustique est dangereux pour la santé humaine puisqu’il propage de nombreuses maladies graves. Aussi, pensez à vous munir d’un Moskitofree pour prévenir les attaques du petit diptère affamé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

48fa5617ea9ba77e045ada6d1522d503+++++++
%d blogueurs aiment cette page :