Une bonne protection anti moustique est très importante, voici pourquoi !

Écoles De Danse, Les Moustiques, Masse, En Masse

Protection anti moustique : Loin d’êtres anodines, les piqûres de moustiques peuvent vous mener à l’hôpital, voire au cimetière. Une protection adéquate est donc essentielle pour se prémunir des mauvaises surprises.

Cimetière, Graves, Tombes, Pierre Tombale

Les vrombissements des moustiques hantent encore certains cimetières.

Les soirées d’été sont souvent synonymes de barbecue. S’ils sont agréables lorsque vous les partagez avec des amis, ils deviennent vite insupportables lorsque vous en êtes le plat principal. Par les belles fins de journée estivales, les suceurs de sang sont indéniablement à l’affût de votre épiderme. S’ils ont la réputation de ne pas être redoutables sur nos latitudes, ils peuvent néanmoins vous mettre sur le flanc pour un sacré bout de temps. Ensemble, comprenons les implications des piqûres de moustiques et l’importance d’une bonne protection.

Écoles De Danse, Les Moustiques, Masse, En Masse

Les moustiques aiment manifester leur présence lors des longues soirées d’été.

Halte aux idées reçues

Dans l’Hexagone, les moustiques ne sont pas dangereux. Si cette idée reçue a une base véridique, la réalité est cependant bien différente.

L’idée selon laquelle les moustiques ne sont pas dangereux sous nos latitudes provient du fait qu’ils ne sont pas porteurs des maladies « tropicales » traditionnelles. Cette affirmation est, actuellement, vraie ; mais la réalité pourrait rapidement changer. En effet, les moustiques tigres, responsables des épidémies de maladies arboviroses, conquièrent chaque jour un peu plus de territoires européens. Ils sont actuellement présents tout le long du bassin méditerranéen, et remontent en direction du nord du continent.

Les virus « tropicaux » font peur. C’est normal puisqu’ils sont potentiellement mortels. Malheureusement, ces virus ne sont pas les seuls responsables de la mortalité engendrée par les moustiques. De nombreuses autres raisons peuvent être en cause.

Lisez la suite pour découvrir en quoi les moustiques, même sous les latitudes de l’Hexagone, peuvent être dangereux.

Les implications des piqûres de moustiques

Sous les latitudes européennes, les piqûres de moustiques peuvent, aussi, se révéler délétères pour les bipèdes. Allergies et surinfections vous guettent.

Les réactions du corps

Dans l’Hexagone, tout comme en Europe, la première cause de mortalité due aux moustiques est l’allergie. Loin d’être anecdotiques, les allergies aux moustiques peuvent prendre diverses formes.

Un certain nombre de personnes, surtout les enfants, sont sensibles aux piqûres de moustiques. Chez eux, la résultante de la visite du suceur de sang n’est pas uniquement un petit bouton qui disparaît dans les 24 à 48 heures. La réaction immunitaire est plus importante et engendre souvent des érythèmes et des démangeaisons intenses. Dans certains cas, une légère fièvre peut être observée et les lésions peuvent mettre jusqu’à plusieurs semaines à disparaître.

Il existe également toute une catégorie de personnes qui sont véritablement allergiques aux piqûres de moustiques. La réaction de leur organisme peut être violente et survenir jusqu’à 72 heures après la piqûre. Les symptômes incluent généralement des rougeurs alarmantes, des érythèmes purulents voire des chutes de tension brutales, des syncopes, des œdèmes et parfois même le coma et la mort.

Les surinfections

Si cela reste rare lors d’une piqûre unique, la surinfection atteint de plus en plus de personnes victimes de piqûres multiples.

Les cas de surinfections lors d’une piqûre unique sont exceptionnels. En général, il s’agit de pyodermite, une infection due à un staphylocoque. Bénigne, elle se soigne facilement. L’usage d’un désinfectant suffit à éviter son apparition.

Lors des piqûres multiples, les surinfections sont beaucoup plus communes. Le corps de la victime réagit avec plus d’intensité puisqu’il est exposé à une dose supérieure de salive. Il arrive alors que, dépassé par son système immunitaire et par les diverses entrées de virus ou de bactéries, sa réaction soit inappropriée ou insatisfaisante. Ces surinfections sont impressionnantes mais se guérissent avec de la cortisone et des antibiotiques. Au moindre doute, adressez-vous à votre médecin.

Laboratoire, Médical, Lab, Diagnostic, Sang, Tube, Gant

Les tests en laboratoire sont indispensables pour dépister les maladies transmises par les moustiques.

Et ailleurs ?

Si les risques de contracter un effet secondaire sérieux sont limités sur le continent européen, le reste du monde est, quant à lui, beaucoup plus dangereux. Les maladies « tropicales » y sont parfois endémiques et potentiellement mortelles.

Sous des latitudes plus chaudes, un certain nombre de moustiques porteurs de maladies graves pullulent. C’est le cas pour les moustiques du type Anophèle gambiae, les vecteurs du paludisme, qui sont particulièrement nombreux en Afrique et dans certains pays au climat tropical.

Le reste du monde n’est cependant pas épargné avec la présence de l’Aedes albopictus et de l’Aedes aegyptis qui sont tous les 2 responsables de la propagation des maladies arboviroses comme la dengue, le chikungunya et le zika.

L’Europe n’est toutefois pas totalement à l’abri puisqu’elle abrite de nombreux Culex pipiens parfois porteurs du virus du Nil occidental. Les contaminations sont néanmoins très rares.

Cette répartition des risques n’est qu’une image temporaire de la situation. En effet, les moustiques tigres, à savoir les Aedes albopictus, s’acclimatent parfaitement aux régions européennes et commencent à proliférer dans la plupart des pays du continent. Le risque des maladies arboviroses n’est donc plus totalement écarté sous nos latitudes.

Continuez la lecture pour découvrir comment vous protégez efficacement de tous ces risques de maladies.

La lutte avant tout

Prévenir, c’est guérir ! Cet adage n’a jamais été autant d’actualité qu’avec les moustiques. C’est, en effet, en optant pour une bonne protection contre les piqûres que vous serez sûr d’échapper aux épidémies engendrées par les petits diptères.

Lutter contre les moustiques, ne signifie pas faire n’importe quoi et utiliser des produits chimiques tout azimut. Au contraire, ce genre de comportement est néfaste tant pour les humains, que pour l’environnement et même pour l’efficacité de la lutte contre les petites bestioles hématophages. Ces produits sont destinés aux professionnels et ne doivent donc être utilisés que dans des conditions strictes.

Pour lutter contre les moustiques, le plus radical est encore d’utiliser des moyens naturels dont l’efficacité a été scientifiquement prouvée. C’est le cas du Moskitofree, un appareil novateur au triple 100 % :

  • 100 % naturel, donc sans produits chimiques ;
  • 100 % éco-responsable, ne nuit pas à la nature ;
  • 100 % nomade, peut être emporté partout.

Cette invention, de nouvelle génération, a reçu des accréditations à la fois de l’Institut Pasteur et de l’OMS, ce qui prouve son efficacité. Celle-ci a été démontrée tant sur les moustiques communs que sur les moustiques exotiques comme l’Aedes albopictus. Totalement exempt de produits chimiques, il peut être utilisé par tous, y compris les enfants et les femmes enceintes. Portatif et nomade, il peut être rechargé pour vous accompagner tout au long de la journée.

Salle D'Hôpital, Hôpital, Medical, Chambre, Opération

Même en Europe, une piqûre de moustique peut vous mener tout droit à l’hôpital. Prudence !

Si les piqûres de moustiques peuvent sembler anodines sous nos latitudes, la réalité est un peu plus modérée. Maladies, allergies ou surinfections, de nombreux maux vous guettent si vous êtes piqués par la petite bestiole hématophage. Un seul mot d’ordre, protégez-vous ! Optez pour le Moskitofree, et vous êtes certains de passer un été en toute tranquillité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0b35eb338f436ee987fe789d7626e1b34444444444444444444
%d blogueurs aiment cette page :